De chaudes vacances

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

De chaudes vacancesCette histoire m’est arrivée personnellement lorsque j’avais 25 ans, c’est pourquoi les prénoms et les lieux seront changés dans cette histoire.Mais commençons celle-ci pas le commencement… A 25 ans, provincial convaincu, j’habitais alors à Paris pour y mener ma carrière d’Ingénieur. Ma vie se résumé à des déplacements professionnelles en France et dans le monde entier. Qui dis déplacement dis restaurant et qui dis restaurant dis prise de poids. Bref à 26 ans je faisais 1m90 pour 130 kg et j’étais célibataire depuis bien longtemps. Il faut avouer qu’on est loin d’être un Apollon dans ces conditions et qu’avec un peu de timidité ça n’aide pas à trouver une âme soeur.Mais début 2001, il me prend l’envie d’un changement dans ma vie et celui-ci va passer par un régime qui va me faire perdre 30 kgs, me redonner confiance en moi et surtout en mes capacités de séductions.A cette époque mes deux meilleurs amis Thomas et Inès étaient un couple vivant comme moi à Paris et qui s’était rencontré grâce à mon intermédiaire. Je les connaissais depuis le lycée ou nous avions passé toute notre adolescence ensemble. La mère d’Inès disposait d’une grande propriété en Normandie et elle-même étant absente tous les WE nous y passions avec mon couple d’ami de nombreux WE ensemble et y faisions la fête régulièrement.Tous deux travaillaient comme moi à Paris et avait de nombreuses collègues féminines. J’ai commencé à rencontrer celles-ci à Paris puis qui elles sont également venues faire certaines soirées avec nous en Normandie. A mes yeux deux filles sortaient de ce groupe de copains et m’attiraient. Elles s’appelaient Manon et Justine. Toutes deux étaient brunes mais physiquement et de caractères très différentes. Parlons d’abord physique car ne nous leurrons pas, c’est bien la première chose que l’on remarque. Manon était plus petite que Justine, elle avait les cheveux plutôt cours une belle poitrine de taille C et un superbe cul plutôt imposant mais pas dans le mauvais sens du terme qui m’excitait énormément.Justine avait les cheveux beaucoup plus long que Manon et était également beaucoup plus féminine. Elle portait souvent des robes ou des jupes avec des chaussures à talons. Elle savait également aguicher et exciter les hommes.Niveau caractère ce sont deux antipodes : Manon est plutôt discrète et réservé, Justine est dans l’exubérance et la provoc. On lui disait même qu’elle devait avoir des couilles pour avoir des güvenilir canlı bahis siteleri attitudes et des réflexions pareilles. Nos discussions déviant très souvent sur le cul, elle avait l’air débridée et assez libéré de ce côté-là…Après ces nombreuses soirées et WE passés ensemble ou finalement peu de séduction se met en place entre nous, les vacances d’été approchent. Comme tous les ans depuis plusieurs années c’est direction le Tarn ou le père d’Inès cette fois-ci, dispose d’une grande résidence secondaire à flanc de montagne avec une superbe vue sur la vallée et disposant d’une piscine.Depuis plusieurs années nous passons donc entre trois et quatre semaine dans cette maison et tous notre groupe de copains et collègues se mélange aux grés des semaines qui passent avec certains qui viennent un WE ou plusieurs jours. Une espèce d’auberge espagnole.La maison et donc la piscine étant très isolés, le rituel depuis quelques années maintenant c’est de se baigner à poil pour ceux qui le désirent. Mon pote Thomas et moi toujours à poil quant aux filles certaines restent fidèle à leur maillot de bain ou bikini. Ce qui finalement sera le cas pour Justine qui à mon grand étonnement gardera toujours son bikini alors que Manon se baigne sans son haut et me fait découvrir une superbe poitrine. Je profite donc de ces moments de baignade pour mater aussi discrètement que possible mes collègues de baignade féminine.Mais revenons à notre histoire, la première de mes deux belles à nous rejoindre là-bas est l’exubérante Justine. Avec elle s’installe petit à petit un jeu de séduction entre nous. Il faut avouer qu’il n’était pas toujours dans la finesse mais qu’il avait le mérite d’exister. Pour exemple alors que l’on déjeuner sur la terrasse à 18h (on vivait légèrement décaler), Justine demande si je veux bien aller lui chercher du ketchup dans la cuisine, je lui répond du tac au tac, j’ai le droit à quoi en échange et celle-ci avec son tact habituel me répond « je te suce et j’avale », je détale donc en courant lui chercher le ketchup… 2 ou 3 jours plus tard alors que nous prenions l’apéro le soir sur la terrasse et alcool aidant, nous partons dans des discussions autour du massage et tous les mecs se mettent à masser les filles présentes autour de la table.Celle-ci voulant tester les différentes techniques de massages de ces messieurs, nous changeons donc régulièrement de partenaire et j’en arrive à ma Justine. güvenilir illegal bahis siteleri Je m’installe donc derrière elle et commence à lui masser le cou puis les épaules et descend dans son dos. Etant gêné par son soutiens gorges, je m’enhardi et lui dégrafe celui-ci, chose à laquelle ma belle ne s’oppose pas. Je passe de longues minutes à lui masser le dos. Justine semblant apprécier et dans un élan un peu fou, je fais glisser mes mains sur ses seins. Je m’attends à ce qu’elle me rembarre, mais finalement rien ne se passe et celle-ci semble apprécier mon massage plus localisé. De longues minutes passent et petit à petit nos collègues d’apéro rentrent dans la maison pour qu’au final on se retrouve seule Justine et moi sur la terrasse.C’est alors qu’enfin seule elle se retourne et me prodigue un baiser endiablé. J’ai encore en mémoire sa langue entrant dans ma bouche et allant à la rencontre de la mienne et ses baisers ou elle me mordillait la langue de façon exquise. Elle en profite pour glisser l’une de ses mains sur mon entrejambe, me caresse mon sexe qui est déjà dur depuis un long moment. Elle fini même par me sortir la queue au grand air et me branle doucement sur la terrasse tout en continuant son baiser.Au bout de quelques minutes nous nous éclipsons de la terrasse et rejoignons ma chambre dans cette grande maison. Nous retirons l’un et l’autre le peu de vêtements qu’ils nous restent et nous allongeons sur le lit. C’est alors que prenant le dessus je l’embrasse un long moment tout en caressant tous son corps. Je m’attarde sur ses seins dont les tétons qui ont subi un si long massage son déjà dur et réactif ce qui lui fait échapper des soupirs de contentements. Ma main descend alors lentement vers son entrejambe qui s’ouvre pour accueillir mes caresses. Je commence par lui caresser en effleurant la peau de ses cuisses et en m’approchant de son sexe mais sans y toucher, ma main se rapproche puis s’éloigne et ainsi de suite, je sens sa respiration qui évolue au fil du temps. Je fini par toucher au but et commence à lui caresser le sexe mais toujours sans aller précisément à ce que son souffle me réclame.Mes lèvres quittent alors sa bouche et descendent sur ses seins. Je m’amuse à lui lécher les aréoles, puis plus précisément à lui prendre les tétons entre les lèvres puis à les mordiller. Ma belle est de plus en plus réactive à mes supplices. Sentant que Justine n’en pouvait plus, je güvenilir bahis şirketleri descends ma tête vers son sexe tout en gardant ses seins entre mes mains. Je commence alors à lui lécher, comme avec mes mains tout à l’heure, l’intérieur de ses cuisses et m’approche de son sexe. Ma langue rejoint alors les lèvres de son sexe pour que celui-ci s’écarte et me donne accès à son bouton. Dès qu’elles arrivent sur son clito, je sens tous son corps qui se raidit entre le contentement d’arriver au but et l’excitation qui continue à croitre en elle. Je prends mon temps et varie le rythme de mes caresses avec ma langue. Tantôt je les appuis puis me fais plus doux et plus fuyant. Ce qui provoque chez ma Justine qui n’en peut plus de toute cette excitation accumulée des gémissements qui sont le précurseur d’un orgasme puissant qui la renverse sur le côté.J’avoue que je ne suis pas peu fier d’avoir arraché uniquement avec ma langue une telle jouissance de ma Justine. Celle-ci reprend son souffle et récupère de son orgasme à côté de moi. De mon côté j’ai toujours la queue bien raide qui me fait quasiment mal de toute cette excitation.Justine ayant repris ses esprits m’installe sur le dos et m’att**** la queue à deux mains. La bougresse me sert fort et commence un lent va et vient sur toute la hauteur de mon sexe. J’ai l’impression que celui-ci va exploser sous les caresses viriles de Justine.C’est alors qu’elle se penche et m’avale une bonne partie de ma queue dans sa bouche. En experte elle varie les plaisirs en me la léchant, en l’aspirant et surtout pour la première fois de ma vie en me léchant le méat comme si elle souhaitait y faire entrer la langue. Cette caresse que je ne connaissais pas jusque-là me procurait des sensations terribles et le plaisir commençait à monter en moi. C’est alors qu’elle ajouta aux caresses expertes de sa bouche, sa main qui reprend ses mouvements de va et vient tout en conservant mon gland dans sa bouche.Au bout de quelques instants je sens que le plaisir va devenir impossible à retenir, c’est alors que je la préviens gentiment que je vais jouir pour qu’elle puisse retirer sa bouche et me laisser éjaculer. Mais je comprends vite qu’elle a bien entendu mon avertissement mais qu’elle va me garder en bouche jusqu’à la délivrance. C’est alors que tout mon corps se tend avec le plaisir et je libère ma semence par longue saccade dans sa bouche toujours en action sur mon gland.Je m’attends à ce qu’elle recrache le tout dans le lavabo dont nos chambres étaient équipées, mais celle-ci avale toute ma semence à la suite de mon éjaculation. Rappelez-vous ce qu’elle m’avait dit quelques jours plus tôt et bien elle l’a fait !!!Si vous voulez la suite de mes aventures avec Justine j’attends vos commentaires…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir