Laura

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

LauraJe travaille comme secrétaire dans une administration, j’ai 22 ans et j’aime m’exhiber en public. Je ne sais pas d’où me vient ce goût pervers. J’ai eu quelques rapports avec des garçons de mon âge mais je n’y ai pas pris goût. Je préfère me masturber en pensant aux séances où je me suis montrée quasiment nue à des inconnus.Je suis petite, mince, pas vraiment belle mais mignonne. Je me prépare soigneusement avec épilation, maquillage, parfum et je revêts une robe de tissu fin, avec un décolleté en V, courte qui s’ouvre sur le devant par des boutons. Je ne mets pas de sous-vêtements, ainsi en jouant sur le nombre de boutons utilisés je peux facilement montrer mes seins ou ma chatte. Mes lunettes de soleil me permettent de bien voir qui me regarde.Je vais toujours assez loin de chez moi en ville pour ne pas risquer d’être reconnue. Je prends le bus, me place sur un siège bien en vue. Je croise les cuisses bien haut en remontant ma robe. Puis en faisant semblant de lire je les croise et les décroise plusieurs fois. Rapidement il y a des hommes qui me regardent. Toujours en lisant je décroise lentement mes cuisses et je les écarte lentement. Presque chaque fois il y a un homme qui se replace pour mieux profiter de mon sexe bien visible. Personne ne dit rien mais il y a une tension très perceptible.Ensuite türk sikiş je vais devant la cathédrale. Il y a de grands escaliers où je m’assois à mi-hauteur des marches. J’ouvre un peu plus mon décolleté pour que ceux qui passent à côté de moi puissent voir mes seins et leurs tétons pointus. Je fais semblant de prendre le soleil en allongeant les jambes et en les écartant avec ma robe au raz du sexe. Les passants traînent au bas des marches en regardant la cathédrale juste au-dessus de moi sans perdre une miette de ma fente et de mes lèvres. Cela me provoque une tension dans tout le bas ventre, une excitation qu’il me faudra satisfaire bientôt.Je me promène aussi dans les rues commerçantes en oubliant de reboutonner ma robe. Lorsque je marche on peut apercevoir mes seins et parfois mes cuisses très près de mon sexe. J’adore passer près des groupes de jeunes hommes qui m’interpellent « oh la belle si t’as trop chaud t’as pas froid aux yeux ». Je continue lentement, sûre de moi, en les ignorant. Je vais aussi chez les marchands de chaussures pour essayer des paires que la vendeuse m’aide à attacher. Elle est accroupie devant moi qui suis assise. Alors bien sûr j’écarte les cuisses et adore son regard surpris, voire joyeux et quelques fois intéressé lorsqu’elle découvre mon hd porno sexe nu à portée de sa main. Je n’achète pas les chaussures mais je me souviens d’une vendeuse dans la quarantaine qui me dit doucement « si ça vous dit je finis mon service à 17H ».Je vais prendre un verre en terrasse au soleil sur une chaise bien en vue de la rue et je continue mon exhib en buvant un café. Certains hommes m’abordent et pour m’en débarrasser rapidement je leur dis avec une voix douce et un regard glacial « perd pas ton temps je suis gouine ». J’adore aller aux toilettes du bar. Je vais du côté des hommes en simulant une erreur et je pisse assise sur le siège en laissant la porte de la cabine grande ouverte. C’est la situation qui me fait le plus marrer car après m’avoir bien vue quasiment toute nue ce sont eux qui sous la surprise se confondent en excuses. Une fois il y avait deux hommes aux urinoirs muraux. Je me suis placée entre eux et j’ai fait semblant d’uriner debout comme eux en relevant ma robe pour qu’on voit mes fesses. L’un des deux m’a dit « si tu continues on va te les chauffer tes fesses ».Je me suis retirée rapidement.Une seule fois j’ai eu très chaud. Je passai très impudique à côté de travaux. La rue était barrée aux voitures et seuls quelques passant d’aventuraient là. Il iş yerinde porno y avait une équipe d’ouvrier en gilets jaunes en train de terrasser. J’ai échappé mes clés. Je me suis penchée pour les ramasser en dévoilant ainsi mon cul mais maladroitement je les ai faites tombées au fond d’une tranchée. Elles étaient inaccessibles pour les ouvriers eux-mêmes. Leur chef m’a dit « revenez dans une heure à la fin du travail j’irai vous les chercher ». J’en ai profité pour aller montrer mes fesses dans un musée proche. Puis je suis revenue.Les ouvriers étaient en train de se changer dans un vestiaire mobile de chantier. Le chef, un grand gars grisonnant et assez costaud m’a dit « venez dans mon bureau j’y ai mis les clefs quand mes gars les ont récupérées ». Je l’ai suivi, il a refermé la porte puis il m’a dit « mes gars m’ont dit que tu te balades le cul nu ; c’est pas bien de venir faire la salope devant des gars qui travaillent dur ». Je ne savais pas quoi répondre. Il ajouta « si tu veux tes clés alors suce moi » et il sortit une bite déjà bien raide. Je lui dis que je ne faisais pas ça. Il m’a répondu « t’as le choix tu peux aussi aller récupérer tes clés dans le vestiaire à côté, t’inquiète ils ne sont que huit. Ou alors j’appelle les flics en leur expliquant que tu viens faire la pute à poil sur les chantiers ». Bien sûr j’ai sucé sa queue sentait fort et il m’a giclé sur les seins.En rentrant à la maison je me suis longuement masturbée avec mon god préféré en y repensant. Depuis j’évite les zones en travaux.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir