Premier rencontre avec Marc et Eve

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asa Akira

Premier rencontre avec Marc et EveHistoire vrai !J’avais eu un premier contact avec un homme que nous appellerons Marc, sur un tchat. Je recherchais une aventure, lui était bi et vivait en couple. Nous avions longuement discuté ce soir la et le courant passait vraiment bien. Nous avons décidé d’échanger nos mails et ainsi pouvoir continuer nos discussions.Très rapidement nous avons étudié la possibilité de nous rencontrer dans un trio avec sa femme, que nous appellerons Eve. Ils avaient déjà pratiqué ce genre d’échange et voulaient le renouveler. Bien sûr que je ne refusais pas cette proposition. Le gros problème était que je suis marié et ne peux pas facilement justifier une absence un soir, et il était clair pour eux que cela ne pouvait pas se passer en un quart d’heure. Elle voulait que nous prenions tout notre temps.Eve participait à ces messages et c’est ainsi qu’elle me dit qu’elle désirait me rencontrer avant d’aller plus loin. C’était évident pour elle que ce rendez-vous ne serait pas forcément « coquin » et qu’elle voulait d’abord me découvrir pour voir si je lui plairais pour une éventuelle soirée en trio.C’est ainsi que nous avons trouvé un moment en journée pour nous rencontrer tous les deux.Nous avions rendez-vous en fin de matinée dans une petite ville située non loin de nos lieux de vie, vers 11?h?00 si je me souviens bien.Je suis arrivée un peu en retard car mon rendez-vous précédent avait duré un peu plus que prévu.Nous nous sommes envoyé quelque SMS pour savoir ou nous retrouver et c’est derrière l’église qu’elle m’attendait (Annie Cordy devrait être contente).J’arrive, je me gare, nous sortons tous les deux de nos voitures, et la j’avoue que je la trouve très désirable.- Bonjour- Bonjour Eve, désolé pour ce retard, tu ne m’as pas trop attendu??- Non cela fait 10 minutes que je suis là. Ou allons-nous??- On va dans un café?? Il y a sûrement un le coin, nous allons bien trouver?!Nous avançons côte à côte dans la rue, canlı bahis elle est aussi grande que moi dégage beaucoup de charme. Elle a un grand manteau serré à la ceinture, qui descend jusqu’au niveau de ses genoux ce qui m’empêche de voir ce qu’elle porte. Je ne vois que ces jambes gainées de bas, ou de collant je ne sais pas encore.Très rapidement nous apercevons un bar, ou je rentre le premier. Un peu déçu?!!J’appellerais plutôt cela un bistrot, mais dans le mauvais sens du terme, table en formica, chaise un bois vieillissant, grande salle sans cachet et pour couronner le tout quatre hommes accoudés au bar qui nous dévisagent.Nous nous asseyons, commandons chacun notre verre, pour elle un diabolo menthe, pour moi un demi.Et nous démarrons une discussion dont je ne me souviens plus, mais elle portait sur son charme, si elle me plaisait, si moi je lui plaisais. Durant la conversation elle ouvre son manteau qu’elle avait gardé fermé. Et je découvre un corsage sage, mais légèrement déboutonné et qui laisse voir le début de ses seins, avec une peau qui ne demande qu’à être touché et embrassé. Je lui fais comprendre qu’elle me trouble beaucoup. Lui parle de sa vie de couple, de son homme qui connaît notre rendez-vous.Nous restons la à discuter pendant près de vingt minutes, elle me fait du charme, je lui renvoie les mêmes messages et cela nous fait sourire.Puis nous venons à parler du but de ce rendez-vous, est-ce qu’elle désire aller plus loin ou en resterons-nous la. Elle m’avoue que je lui plais et qu’elle aimerait bien se retrouver dans un coin tranquille avec moi.Je paye l’addition, nous sortons du bar et allons à ma voiture. Le long du chemin nous cherchons un endroit ou aller, elle me parle d’un parc non loin d’ici.Nous roulons, cinq minutes dans la ville et en nous approchant du parc nous ne voyons pas d’endroit tranquille pour nous installer. Je prends l’initiative de sortir de la ville et de chercher un autre lieu. Cinq minutes bahis siteleri de voiture et j’empreinte un petit chemin de terre ou nous trouvons une entrée de champs, nous sommes enfin à l’abri des regards.Nous défaisons nos ceintures de sécurité, je me penche vers elle et découvre dans un baiser fougueux toute la douceur de sa bouche, nos langues entament une danse virvoltante qui me paraît durer une éternité. Ma main gauche passe dans ces cheveux durant ce premier contact charnel.Nous reprenons notre souffle et commençons à nous mettre un peu plus à notre aise. Elle enlève son manteau, j’enlève ma veste et recule nos sièges pour que nous puissions prendre nos aises.A partir ce moment mes mains vont partir à la découverte de son corps. Rapidement j’y rajoute ma bouche d’abord dans son coup, puis après avoir dégrafé les boutons de son corsage, je continue et descends à la naissance de ses seins.Ma main droite caresse ses seins par dessus son soutien gorge, son chemisier est maintenant complètement ouvert. Ma main gauche quand à elle est partie à la découverte de ces jambes et doucement remonte vers son sexe.Je l’entends gémir sous mes caresses, Eve ne reste pas inactive et me caresse par-dessus mon jean la protubérance que provoque mon érection.Un instant nous reprenons nos esprits, elle en profite pour défaire son chemisier, je glisse rapidement mes mains derrière son dos et fais jaillir une merveilleuse poitrine.Pour prendre encore plus nos aises je décide de baisser le dossier de nos sièges et ainsi à moitié allongé nos caresses se font plus facilement.Nous reprenons nos caresses et je peux profiter maintenant de cette belle poitrine enfin libre. Je l’embrasse, la caresse, avec mes mains mais aussi avec ma bouche.Je ne sais plus ou je suis, mon cerveau devient fou, elle est là allongée dans la voiture offerte. Son plaisir grandissant je décide de découvrir plus bas ce que cette jupe et ces collants me cachent. Mes caresses sont bahis şirketleri plus insistantes à travers ses sous-vêtements. Je remonte sa jupe, et elle lève ses fesses pour que nous puissions faire apparaître son sexe aux lèvres lisses et à la toison très courte. Je ne peux résister à cette vision et enfouie ma tête dans la fourche de ses jambes. Ma langue part à l’assaut de ces lèvres, les écarte doucement pour découvrir son clitoris déjà bien dur. L’odeur de son sexe m’enivre, sa mouille à le goût du plaisir. Je deviens fou et ne pense plus qu’à une chose la dévorer.Eve pendant ce temps à défait ma braguette sortie mon sexe et me branle avec dextérité. Elle respire fort, commence à crier son plaisir. C’est sûrement ce qui me rend encore plus dingue de savoir qu’elle aime la caresse de ma langue, je continue donc dans ma folie et ainsi l’emmène dans une jouissance qui raisonne encore à mes oreilles.Je me rassieds sur mon siège, je la laisse reprendre son souffle et viens lui donner un baiser ou se mélange le miel de son sexe et nos langues avides de plaisir.Elle est belle allongée, les seins qui bougent encore au rythme de sa respiration, la jupe remontée sur ses hanches, son sexe brillant de son plaisir et de ma langue.Je luis demande ce qu’elle veut pour la suite car je ne pensais déjà pas aller jusque-là. Elle me propose de s’occuper de moi et se penche doucement vers mon sexe. Eve commence avec des douces caresses de ces mains pour ensuite venir lécher mon gland. Je suis allongé sur mon siège, mes mains continues à parcourir son corps. Je sens sa bouche entourée complètement mon sexe, la chaleur me fait un effet incroyable, elle alterne avec dextérité les mouvements de sa main sur mon sexe et des succions de gourmande. Moi qui croyais être endurant, il ne me faut pas longtemps pour qu’elle arrive à me faire jouir sur mon ventre.Nous échangeons encore un baiser et cette fois-ci au goût de mon sexe.Après quelques instants de calme et de douces caresses, nous nous rhabillons. Je raccompagne Eve à sa voiture et nous décidons que la prochaine fois nous soyons tous les trois avec son mari.Ce qui arriva quelque temps plus tard mais c’est une autre histoire.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir